auxfilsdutemps " Le souvenir, c'est la présence invisible", Victor Hugo

Des grands classiques aux plus confidentiels, des morceaux littéraires à déguster sans modération !

Un extrait d’un été dans l’Ouest de Phillipe Labro

labro

"La tornade s'est dissipée à l'horizon. Bientôt, elle ne fut plus qu'un trait de crayon sale sur une surface laiteuse, noire et grise, puis elle s'est confondue dans l'encre du vaste ciel du Middle-West et nous avons perçu le premier cri d'un oiseau. Les senteurs des plantes et des fleurs qui...

Lire la suite

Un extrait de L’équilibriste, de Christian Bobin

equilibriste

"Je pris le poème des mains de mon ami. Pour lire un roman, il faut deux ou trois heures. Pour lire un poème, il faut une vie entière. J’étais loin d’avoir une parfaite intelligence de ce texte, mais il n’est pas indispensable de tout comprendre d’une chose pour l’accueillir entièrement. Il...

Lire la suite

Un extrait de Dix heures et demie du soir en été, Marguerite Duras

duras

"C'est encore une fois les vacances. Encore une fois les routes d'été. Encore une fois des églises à visiter. Encore une fois dix heures et demie du soir en été. Des Goya à voir. Des orages. Des nuits sans sommeil. Et la chaleur. Un crime a lieu cependant qui aurait pu,...

Lire la suite

Mai, Guillaume Apollinaire

mai

  Le mai le joli mai en barque sur le Rhin Des dames regardaient du haut de la montagne Vous êtes si jolies mais la barque s’éloigne Qui donc a fait pleurer les saules riverains ? Or des vergers fleuris se figeaient en arrière Les pétales tombés des cerisiers de mai...

Lire la suite

A une fleur, Alfred de Musset

fleurs

Que me veux-tu, chère fleurette, Aimable et charmant souvenir ? Demi-morte et demi-coquette, Jusqu’à moi qui te fait venir ? Sous ce cachet enveloppée, Tu viens de faire un long chemin. Qu’as-tu vu ? que t’a dit la main Qui sur le buisson t’a coupée ? N’es-tu qu’une herbe desséchée Qui...

Lire la suite

Extrait de « La part manquante » de Christian Bobin

part-manquante

" C’est une lumière de printemps. Vous la regardez passer pendant des heures. Vous ne savez rien de mieux à faire dans votre vie, que ce regard qui va à l’infini, délivré de lui-même. Il y a une beauté qui n’est atteinte que là, dans cette grande intelligence proposée à l’esprit...

Lire la suite