auxfilsdutemps " Le souvenir, c'est la présence invisible", Victor Hugo

Notre Jeu du Mercredi 30 août 2017

plage

Notre récolte : la plage dorée, Sanary-Bandol; paradis, relaxation, aube, sur la plage abandonéeee, coquillages et crustacés, éternité, scintillement, mystère, marée, sérénité, détente

« Toi et tes marées, c'est bon là ! Vous savez quoi les amis, ça fait vingt ans qu'on habite ici, et elle a toujours les horaires de marées en favori sur Explorer. Notez qu'on progresse, avant elle les ramenait à chaque fin d'été et elle les affichait sur le frigo ! ». Il se rassoit bien au fond de sa chaise, les bras croisés, un sourire au coin des lèvres, satisfait de sa sortie.
Il recueille quelques rires un peu gênés. Elle déteste quand il fait ça. Briller en éclaboussant. Piétiner l'intime. Abîmer la confidence. Pour un bon mot.
Elle sent monter ses larmes, elle les ravale, elle sourit même un peu. Elle se sent salie. Chaque fois un peu plus. Combien de temps tient l'amour comme ça ? Combien de temps résiste-t-il aux petites humiliations déguisées en farces ? L'éternité entière peut-être ? Mystère…
Elle se lève pour débarrasser les assiettes. « Qui prendra du fromage ? », sa voix tremble un peu. Elle respire un peu plus fort, comme elle a appris en relaxation. Elle ressent un tout petit mieux, pas de sérénité, non, juste une toute petite détente dans son cœur tout mouillé.
« Personne ? Bon alors tous au paradis pour le dessert ! ». Il est revenu sur le devant de la scène. Le paradis. C'est comme ça qu'il appelle le toit terrasse avec vue sur la plage dorée, entre Bandol et Sanary. « La plus belle baie du monde » se plait-il à rajouter.
Les chaises grincent sur le parquet, tout le monde se lève, parle un peu fort, chassant le malaise de l'instant précédent, le fuyant même un peu.
Elle prend la pile d'assiettes et se dirige vers la cuisine. « Je peux t'aider ? » Elle sursaute. Romain la fixe de ses grands yeux bruns. Elle n'est pas tout à fait sûre qu'il ne parle que d'assiettes. « Non, ça va, regarde, c'est fini ». Il n'est pas tout à fait sûr qu'elle ne parle que de la table.
Elle pose la pile dans l'évier, s'essuie les mains un peu maladroitement sur son tablier, et regarde, par la fenêtre, le scintillement, au loin. Elle murmure : « Un rayon de soleil sur la mer et tout est pardonné ».
« Sur la plage abandonnéeeee, coquillages et crustacés, se sont donnés rendez-vous, l'été dernier, sur la plage abandonnée… »
Elle se retourne. Romain vient de lancer cette vieille rengaine sur son téléphone et lui tend les bras pour une danse improvisée. Elle sourit. Une aube se lève sur son cœur fatigué.